Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Documents pour alimenter Terramorphoses, une oeuvre participative.

Ce blog est un espace de partage d’infos créé autour du projet Terramorphoses Art / Culture/Société Retrouver ce projet et ses actualités sur son site: https://www.terramorphoses.com/

Temps/OUROBOROS...Durée/ Yi King...Centre/ Hara

Publié le 3 Août 2012 par Balladart in Documents Thématiques liés Terramorphoses

 

 

a_ouro10.jpg

 

Le serpent OUROBOROS -parfois aussi dragon- qui se mord la queue est commun à de nombreuses cultures, du grec oura qui  signifie "queue" et boros: "dévorant" il incarne l'immortalité, l'infini, et les forces menant à la création de la Vie. Friedrich Kekulé Stadonitz, chimiste organicien allemand dit avoir découvert lors d'un rêve la formule développée du benzène « pour comprendre, apprenons à rêver! »

 

La mythologie gréco-romaine, fit d'Ouroboros l'attribut du dieu Saturne/ Kronos, fils de Coelus, qui représentait le Temps appelé Chronos chez les grecs

 

"Il est exclu que l’inconscient puisse être entièrement vidé, pour la simple raison que ses forces créatrices sont toujours en mesure d’engendrer des formes nouvelles.

La conscience, si vaste qu’elle puisse être, est et reste le petit cercle à l’intérieur du grand cercle de l’inconscient, l’île environnée par l’océan; et, tout comme la mer, l’inconscient, lui aussi, donne sans cesse naissance à une foule innombrable et toujours renouvelée d’êtres vivants dont on ne peut espérer saisir toute la richesse."

C. G. Jung

 

 

 

 

« Ce qui fait que les hommes meurent c'est qu'il ne leur est pas possible de joindre le commencement et la fin. »

Alcmon philosophe et scientifique grec

 

http://racines.traditions.free.fr/uroboros/ourochla.pdf

 

 

.......................................................................................................................................................

 

Enso.jpg 

 

"La durée est un état dont le mouvement n'est pas annihilé par les obstacles. Ce n'est pas un état de repos, car la pure immobilité est recul. La durée est plutôt un mouvement s'accomplissant suivant des lois déterminées, refermé sur lui-même et, par suite, se renouvelant sans cesse, d'un tout organisé et fortement centré sur lui-même, dans lequel toute fin est suivie d'un nouveau commencement. La fin est atteinte par le mouvement vers l'intérieur, l'inspiration du souffle, la systole, la concentration. Ce mouvement se change en un nouveau début dans lequel il est dirigé vers l'extérieur : c'est l'expiration du souffle, la diastole, l'expansion. C'est de cette manière que les corps célestes accomplissent leur course dans le ciel et peuvent en conséquence briller d'une manière durable. Les saisons se déroulent suivant une loi fixe de changement et de transformation et peuvent par suite œuvrer durablement. Ainsi l'homme qui a entendu l'appel incarne une signification durable dans sa manière de vivre et le monde reçoit par là une forme. A partir de ce en quoi les choses puisent leur durée, il est possible de reconnaître la nature de tous les êtres dans le ciel et sur la terre."

 Yi King- Le livre des transformations

 





 

 

 

 

Commenter cet article