Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Documents pour alimenter Terramorphoses, une oeuvre participative.

Ce blog est un espace de partage d’infos créé autour du projet Terramorphoses Art / Culture/Société Retrouver ce projet et ses actualités sur son site: https://www.terramorphoses.com/

Naoto Matsumura, le dernier homme de Fukushima.

Publié par Balladart in Documents Thématiques liés Terramorphoses

Cliquez vers le lien les actualités de Terramorphoses (nouveau blog)

 

 

imagesCA34QJ8E.jpgAntonio Pagnotta

« Le dernier homme de Fukushima »

éditions Don Quichotte

Ce récit est l'histoire vraie d'un homme exceptionnel, d'un personnage de légende. Naoto Matsumura, tel un samouraï sans maître, a refusé en mars 2011 d'évacuer la zone interdite autour de la centrale explosée de Fukushima. Malgré le tsunami et l'apocalypse nucléaire, malgré les réacteurs qui, deux ans après, continuent de cracher de la radioactivité, il a choisi de rester sur la terre de ses ancêtres, dans sa ferme, auprès des quelques animaux encore vivants qu'il nourrit et soigne.

 Il est aujourd'hui le dernier habitant à vivre à Fukushima.

 

 

Si, en mars 2011, il a refusé de quitter la zone interdite après l'accident nucléaire, s'il a accepté de vivre sans eau ni électricité sur une terre condamnée, s'il a tenu à continuer à nourrir les animaux, il fit ce choix pour l’humanité. Dans la plus grande tradition japonaise : « Dans le shinto, [la religion née il y a des millénaires au Japon], explique-t-il à Antonio Pagnotta, aucune espèce n'est supérieure à une autre. Toutes les choses, tous les êtres sont égaux parce que la nature contient une dimension sacrée qui mérite notre déférence et respect. Nous devrions tous posséder l’intuition, et comprendre que nous sommes une humble partie de ce délicat tissu de relations que l’on appelle la vie, et au grand jamais, son exploiteur, ni son destructeur. » «Pour Matsumura, explique Antonio Pagnotta, une chose est sûre : dans la zone rouge de Fukushima, les âmes des animaux morts hanteront ces terres maudites pour longtemps. »

 

Article de Médiapart: http://blogs.mediapart.fr/edition/bookclub/article/100313/le-recit-du-dernier-homme-de-fukushima