Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Documents pour alimenter Terramorphoses, une oeuvre participative.

Ce blog est un espace de partage d’infos créé autour du projet Terramorphoses Art / Culture/Société Retrouver ce projet et ses actualités sur son site: https://www.terramorphoses.com/

L'artiste Gérard Garouste / Nouvel publication: Don Quichotte illustré

Publié le 24 Septembre 2012 par Balladart in Société, art et culture

 
Quel Bon homme!, je vous invite à écouter ce qu'il dit, à regrader ses peinture et vous inspirer de ses actions avec l'association La source qu'il à fondé!
 
 
 

Gérard Garouste

 

Don Quichotte de Cervantès. Sortie de l'’intégralité du texte de Don Quichotte illustré par 150 gouaches et 126 lettrines ornées en ouverture de chaque chapitre de Gérard Garouste.

 

 
Don Quichotte

Don Quichotte

 

Un triomphe de l'imagination révélé par Gérard Garouste

Don Quichotte de La Manche est un triomphe de l’imagination et de l’originalité, une quête du bien et de la lumière, un livre où sagesse et folie se côtoient à travers les aventures chevaleresques de personnages hauts en couleurs, Don Quichotte et son écuyer Sancho Pança.

  

AUTRES ACTUALITES DE GERARD GAROUSTE:

 

 Gérard Garouste © Radio France - 2012 / Anne Audigier

Gérard Garouste vient de tourner en mai et juin dans le prochain film d'Emmanuelle Bercot avec Catherine Deneuve.
Titre provisoire : Elle s'en va - sortie en salles : 2013

 

Pour l'association La Source dont Gérard Garouste est président-fondateur : - Les 10 ans du site de Villarceaux, le 29 septembre 2012: http://www.associationlasource.fr/

- création d'un nouveau site à Dinard au printemps dernier avec premiers ateliers  en juillet-août, suivis par une exposition intitulée "Gérard Garouste et les enfants de La Source-Dinard".
Et   
- Installation de la sculpture monumentale  "Le défi du soleil" au parc de Saint-Cloud au printemps prochain.

 

 

 
 Gérard Garouste, né le 10 mars 1946 à Paris, est un peintre, décorateur et sculpteur français. Depuis 1979, il vit et travaille à Marcilly-sur-Eure dans l'Eure. Il a fait ses études à l'École des beaux-arts de Paris de 1965 à 1972, dans l'atelier de Gustave Singier. Il découvre alors Duchamp. À cette époque, il crée de nombreuses scénographies pour son ami l'auteur et metteur en scène Jean-Michel Ribes. En 1977, il présente au Palace Le Classique et l'Indien, un spectacle dont il est l'auteur, le metteur en scène et le décorateur. Dès les années 1970, il fait le choix audacieux d'assumer une peinture figurative, classique, à une époque plutôt tournée vers des formes d'expression dites « conceptuelles ». Il explique : « Plus j'applique une forme simple, basique, comme quelqu'un qui saurait jouer du violon, plus je vais pouvoir commencer à inventer de la musique ».En 1980, il expose pour la première fois à la galerie Durand-Dessert, avec une peinture figurative, mythologique et allégorique. La reconnaissance institutionnelle arrive en 1987, au CAPC de Bordeaux, où il présente conjointement huiles sur toiles et acryliques sur indienne, puis à la Fondation Cartier. Depuis le début des années 90, Gérard Garouste opte pour une figuration forte fondée sur des textes fondateurs : la Bible, La Divine Comédie, Pantagruel ou Don Quichotte. A une époque où triomphe l’art minimaliste et conceptuel, ce choix fondamental et délibéré incite la critique à en faire le chef de file des post-modernistes. Une étape importante de son action est la fondation en 1991 de l'association La Source dans le département de l’Eure, qui s'est fixé pour but d'aider des jeunes de milieux culturellement défavorisés à se valoriser personnellement par l'expression artistique. En s’appuyant sur une dynamique artistique et culturelle, La Source propose aux jeunes en situation d’exclusion en milieu rural de retrouver une image positive d’eux-mêmes grâce à l’expression artistique. C’est avec l’engagement enthousiaste d’artistes célèbres ou plus jeunes que des enfants en rupture scolaire et sociale vont pouvoir découvrir leur potentiel créatif. La peinture de Gérard Garouste est une réflexion sur l’universel et l’intemporel, sur l’amour, la mort, la sagesse, la folie. Gérard Garouste est à l’opposé de l’art conceptuel. Pour lui "le tableau appartient à celui qui le regarde, pas à celui qui l’a fait". En d’autres termes, il peint beaucoup moins pour lui-même que pour autrui. La peinture "n’est pas une fin en soi, mais un moyen d’accéder à la connaissance", reconnaît-il. L’art permet d’exprimer l’inexprimable, de révéler ce qui, sans lui, serait resté caché. En 2009, Gérard Garouste écrit un livre avec Judith Perrignon : l’Intranquille, une autobiographie courageuse où il raconte ses délires, ses dépressions et ses multiples séjours en hôpital psychiatrique. Des vagues de folie héritage d’une enfance traumatisée : son père était antisémite et a été collaborateur. Il prépare pour début septembre (8 septembre 2011 au 29 octobre 2011) à la Galerie Daniel Templon à Paris une exposition, « Walpurgisnachtstraum » (Songe d'une nuit de Walpurgis). Depuis longtemps concerné par l'empreinte du christianisme sur notre culture, Gérard Garouste a choisi d'explorer le mythe de Faust tel que Goethe le présente en 1808, celui d'un homme qui dispute son destin au Diable et à Dieu. Huiles sur toile, gouaches et bronzes interrogent les grands thèmes de la tragédie : la quête de la connaissance, le désir de jouissance, la nature du Mal, la question du "pari" et du "pacte" avec les puissances maléfiques et alchimiques, l'accomplissement individuel. Expositions Garouste : 2011 : Walpurgisnacht (Nuit de la Walpurgis), Galerie Daniel Templon 2009 : "Le Classique et l’Indien" - Villa Médicis, Rome "Une nuit, je croise un homme sur une route de campagne. Il s'arrête et m'explique que l'humanité se divise en deux catégories d'individus : les Classiques et les Indiens. Ils sont inséparables, marchent toujours par paire. Un Indien ne se déplace jamais sans son Classique, de même que l'intuition ne peut se passer de la raison." Gérard Garouste - Le Murex et l'Araignée, Hôtel de Ville, Aubusson - 2008 : "La Bourgogne, la famille et l'eau tiède", Galerie Daniel Templon A travers cette nouvelle exposition "La Bourgogne, la famille et l’eau tiède", Gérard Garouste explore les trois pôles de sa vie : le paradis perdu de son enfance en Bourgogne, l’enfer de la famille et sa recherche, peut-être impossible, de "l’eau tiède", c’est-à-dire une forme de modération ou de sagesse. - 2006 : L'Anesse et la Figue, Galerie Daniel Templon - 2005 : La Coupole au PanthéonNOTE DE L'EDITEUR:
Type Nom œuvre par Nom Auteur 

L'Intranquille, Autoportrait d’un fils,

d’un peintre, d’un fou de Gérard Garouste, Judith Perrignon

de Gérard Garouste
editeur : L'Iconoclaste
parution : 2011
 
 
Commenter cet article