Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Documents pour alimenter Terramorphoses, une oeuvre participative.

Ce blog est un espace de partage d’infos créé autour du projet Terramorphoses Art / Culture/Société Retrouver ce projet et ses actualités sur son site: https://www.terramorphoses.com/

Charles Baudelaire / CHACUN SA CHIMERE

Publié le 12 Septembre 2012 par Balladart in Documents Thématiques liés Terramorphoses

  

 

  

 

Goya

  

  

Chacun sa chimère

  

Sous un grand ciel gris, dans une grande plaine poudreuse, sans chemins, sans gazon, sans un chardon, sans une ortie, je rencontrai plusieurs hommes qui marchaient courbés. 
Chacun d'eux portait sur son dos une énorme Chimère, aussi lourde qu'un sac de farine ou de charbon, ou le fourniment d'un fantassin romain. 


Mais la monstrueuse bête n'était pas un poids inerte; au contraire, elle enveloppait et opprimait l'homme de ses muscles élastiques et puissants; elle s'agrafait avec ses deux vastes griffes à la poitrine de sa monture; et sa tête fabuleuse surmontait le front de l'homme, comme un de ces casques horribles par lesquels les anciens guerriers espéraient ajouter à la terreur de l'ennemi. Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher. 

Chose curieuse à noter: aucun de ces voyageurs n'avait l'air irrité contre la bête féroce suspendue à son cou et collée à son dos; on eût dit qu'il la considérait comme faisant partie de lui-même. Tous ces visages fatigués et sérieux ne témoignaient d'aucun désespoir; sous la coupole spleenétique du ciel, les pieds plongés dans la poussière d'un sol aussi désolé que ce ciel, ils cheminaient avec la physionomie résignée de ceux qui sont condamnés à espérer toujours. 

Et le cortège passa à côté de moi et s'enfonça dans l'atmosphère de l'horizon, à l'endroit où la surface arrondie de la planète se dérobe à la curiosité du regard humain. 


Et pendant quelques instants je m'obstinai à vouloir comprendre ce mystère; mais bientôt l'irrésistible Indifférence s'abattit sur moi, et j'en fus plus lourdement accablé qu'ils ne l'étaient eux-mêmes par leurs écrasantes Chimères.

 

 

Charles Baudelaire

Le Spleen de Paris

Repris en 1864 sous le titre: Petits poèmes en prose

  

..................................................................................................................................................................

  

Chimére: nom féminin du latin chimaera; monstre à tête de chêvre, du grec khimaira

 Dictionnaire Larousse

 

Ø       Animal fabuleux ayant la tête et le poitrail d'un lion, le ventre d'une chèvre et la queue d'un serpent.

 

Ø       Être ou objet bizarre composé de parties disparates, formant un ensemble sans unité.

Ø       Projet séduisant, mais irréalisable ; idée vaine qui n'est que le produit de l'imagination ; illusion : Poursuivre des chimères.

 

Ø       Organisme constitué de deux ou, plus rarement, de plusieurs variétés de cellules ayant des origines génétiques différentes.

 

Ø       Poisson cartilagineux à caudale effilée, à vastes pectorales, à fentes branchiales couvertes d'un opercule atypique, aux dents soudées en plaques, se nourrissant de mollusques et d'oursins et dont le mâle possède un appendice frontal. (On pêche la chimère pour son huile de foie ; ce genre de poissons est la seule forme actuelle de l'ordre des holocéphales.)

 ................................................................................................

 

   

WIKIPEDIA:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chim%C3%A8re_(mythologie)

 

 

  

................................................................................................

 

Chimères
Des psys en onco-hématologie et greffe allogénique,
Yolande Arnault Patrick Ben Soussan Marie Blaise

 

Dans la mythologie grecque, la Chimère est une créature fantastique ayant une tête de lion, un corps de chèvre et une queue de dragon, qui crache du feu et dévore les humains. Au figuré, elle désigne un projet vain, impossible à réaliser, une utopie, une figure imaginaire. En génétique, elle désigne un organisme possédant deux ou plusieurs génotypes distincts : ainsi, dans le champ de la greffe de moelle, le receveur devient une chimère, constitué de ses propres cellules hématopoïétiques et de celles du donneur. Cet ouvrage réunit psychologues, psychiatres, psychanalystes, anthropologues et hématologues, cancérologues, tous praticiens d'hématologie et de greffe pour une réflexion polyphonique sur les incidences psychiques de ces soins hautement techniques qui provoquent de multiples bouleversements tant physiques que psychoaffectifs sur le malade et sa famille.

 

« Des âmes, j’en ai plus qu’une Des moi, j’en ai plus que moi-même Et cependant j’existe, À tous indifférent Je les fais taire, et moi je parle. » Fernando Pessoa

 

Vraie chimère et rencontre chimérique ou chronique d’une rencontre improbable

Jacques Ascher, Jean-Pierre Jouet, hématologue, professeur des universités, responsable de l’unité de greffe, chru de Lille. 
 

 

 

 

 

Commenter cet article