Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Documents pour alimenter Terramorphoses, une oeuvre participative.

Ce blog est un espace de partage d’infos créé autour du projet Terramorphoses Art / Culture/Société Retrouver ce projet et ses actualités sur son site: https://www.terramorphoses.com/

Conte du Colibri ou l'éloge du génie créateur de la société civile avec P. RABHI)

Publié le 14 Mars 2012 par lulu balladart in Doc Lulu

 

arbre bleue

 

Cette histoire que je vais vous conter se passe il y a fort longtemps dans la forêt amazonienne, une forêt luxuriante, ou les arbres forment un océan vert à perte de vue

 

Au milieu de cette belle forêt, un arbre majestueux plus grand et plus haut que tous les autres possédant des branches magnifiques disait aux oiseaux: "Venez à moi, oiseaux multicolores ! Venez à moi, je vous aime et je peux vous protéger»

 

Et tout ce peuple d'oiseaux singuliers allait à lui, sautillant, virevoltant et jouant dans les branches de cet habitant séculaire de la grande forêt. 

Mais un jour, un grand malheur survint car un grand brasier enflamma la forêt ancestrale.

Les oiseaux impuissants s’élevèrent dans le ciel cramoisie contemplant terrifiés leur arbre menacé.

 

  A travers la fumée, cependant, ils distinguaient un petit oiseau qui semblait toutefois très concentré à réaliser une incroyable tache, allant et venant à la rivière prenant de l’eau dans son bec et s'affairant à la déposer minutieusement sur les arbres. Et à nouveau retournant à la rivière prendre de l’eau dans son  bec et à la déposer sur les arbres et de recommencer encore et encore dans son harmonieuse et rapide danse…

 

Ce tout petit oiseau s'appelait Colibri, sa singularité à lui était de posséder un long bec qui lui permettait de pouvoir atteindre le nectar des fleurs sans les abîmer, mais en l'occurrence ce bec si fin et si long semblait à première vue inapproprié à cette tragique situation

 

« Mais Colibri, que fais-tu ? Viens ! Cela ne sert à rien, ton bec est trop petit, tu n'y arriveras jamais! En plus c'est dangereux!…Vite viens avec nous ! » Lui dirent en coeur les autres oiseaux. « Je fais ma part, je fais ma part de travail pour éteindre le feu, et vous aussi vous pourriez, si vous le vouliez faire votre part de travail pour éteindre ce feu! Il ne tient qu'à vous!» répondit Colibris

 

La plupart des oiseaux incrédules le regardaient et se moquaient de lui, cependant au bout d'un moment l'un d'eux osa le rejoindre, puis ce fut le tour d'un autre et encore d'un autre, au final c'est une multitude d'oiseaux de toutes les tailles et de toutes les couleurs de la forêt qui répondirent à l'appel de Colibris

 

Ils prenaient de l'eau dans leurs becs (ces becs il y en avait de toute sortes…des gros, des petits, des bombés et des fins, des jaunes et des marrons…à chacun son outils pour mener à bien cette tâche collective!) Ils prenaient donc de l'eau dans leurs becs pour la projeter sur les arbres, puis retournaient à la rivière prendre à nouveau de l'eau dans leurs becs et la projeter de nouveau sur les arbres et ainsi de suite jusqu'à ce que des millions de gouttes d’eau finissent par former une pluie si fine et si dense que le feu s’éteignit enfin, laissant place à un magnifique arc en ciel juste au dessus du plus grand des arbres de la forêt millénaire.

 

Adaptation du conte "La part de Colibris" par Claire en vue d'ateliers pour enfant

mars 2012

 

Initialement appelé "Mouvement pour la Terre et l'Humanisme", le mouvement "Colibris" tire son nom d’une légende amérindienne, c' est une plate-forme de rencontre et d’échange qui s’adresse à tous ceux qui veulent agir, cherchent des solutions concrètes ou développent des alternatives. Ce mouvement a été initié en 2006 par Pierre Rabhi http://www.pierrerabhi.org/blog/ et quelques proches, sous la forme d’une association loi 1901.

Colibris a l’ambition d’être un accélérateur de transition, en s’appuyant sur la capacité de chacun à changer et à incarner ce changement dans des expériences concrètes et collectives. Sa vocation est d’encourager l’émergence et l’incarnation de nouveaux modèles de société fondés sur l’autonomie, l’écologie et l’humanisme.

 

 
http:// www.colibris-lemouvement.or g/comprendre/ collection-domaine-du-possible/eloge-du-genie-createur-de-la-societe-civile

 

http://www.colibris-lemouvement.org/changer


http://www.colibris-lemouvement.org/agir/campagne-tous-candidats

 

 

 

Commenter cet article